jeudi 18 octobre 2018

Balade en pays Burkinabé // 2006





















J'adore ces scènes de la vie burkinabè... il y a comme un air de liberté quand on revoit les images que j'ai faites il y a maintenant quelques années... je serais curieuse d'y retourner pour voir si ça a changé.

@+



jeudi 11 octobre 2018

Alerte à GRUISSAN !
















Le week-end dernier pour plusieurs raisons on se rendait à Gruissan avec des copains... et comme il a fait beau, on a profité de la plage évidemment! On s'est reposé sur le sable chaud mais au bout d'un moment ça a été plus fort que nous, on a décidé de courir chasser les mouettes, ensuite on s'est dit que de ne pas courir comme dans Alerte à Malibu c'était louper quelque chose... on a bien fait car on s'est marré comme des tordus! On s'est régalé à faire les fous, un week-end sans tension entre potes, et ben des fois, ça fait du bien... et vous, vous avez fait quoi de beau? 

@+


mercredi 3 octobre 2018

Séance tonic !


Il y a 9 ans je découvrais avec envie et impatience quelques unes des facettes de la photographie et je faisais des essais de toutes sortes. A l'époque je faisais partie d'un club  - celui de Salon de Provence - qui me stimulait au plus au point! Cette série de photos est un échantillon de mon apprentissage du comportement du flash à haute vitesse. En vrai c'est très compliqué, surtout quand tu fais des essais dans l'évier de ta cuisine que t'es pas de niveau que des éléments perturbables viennent t'emmerder la vie et que t'es obligée de cadrer drastique et que si t'es pas dans un univers aseptisé tu passes 10 plombes au post-traitement pour nettoyer et faire la poussière sur tes photos... bref, parait que c'est en faisant des bêtises que l'on apprend, en voyant ces photos aujourd'hui, j'ai appris BEAUCOUP de choses: qu'il faut bien veiller à la préparation de sa photo quand au résultat que l'on veut obtenir, c'est-à-dire le ménage, la mise en scène, le cadrage, les paramètres techniques... 
Elles ont plein de défaut ces photos, elles n'ont que ça d'ailleurs des détails qui clochent mais finalement, je trouve qu'elles permettent une observation facilement critiquable et pour le coup sur ces images cela ne me déplait pas du tout au contraire!











Vous prendrez bien un café, un coca sans bulles peut-être?!

@+

vendredi 28 septembre 2018

Un manipulateur d'image qui laisse rêveur... Al Magnus.




 





LE MOT DE L'AUTEUR : " J'ai toujours rêvé de paysages. Cependant, leur représentation photographique bien qu'excellemment exécutée par nombre d'auteurs, bute sur une limite. Un paysage se prolonge au-delà de sa stricte représentation, il est une invitation. Pour moi, il est l’invitation au rêve et à la poésie, où chaque détail a son propre sens, chaque élément son utilité, chaque scène une histoire. Qui n’a jamais rêvé de se coucher dans de cotonneux nuages ou de virevolter parmi les étoiles ? Ce sont ces émotions enfantines et simples, forcément contraintes quelque part par la réduction photographique traditionnelle que j’ai voulu faire ressortir, encore une fois, en toute simplicité. Lorsque mes enfants ont envahi le terrain de jeux, c’est évidemment eux que j’ai mis en scène. C’est leur fausse naïveté et leur fraîcheur qui permet, la durée d’un bel instant, de faire croire au réel. L’insertion presque systématique d’un observateur, encore un enfant, dans les compositions, a pour but de renforcer cette impression. Cette série est un délicat mélange de pathos et de surréalisme dans un sens donné, du moins en partie, par André Breton : « Le surréalisme repose sur la croyance à la réalité supérieure de certaines formes d’associations, négligées jusqu’à lui, à la toute puissance du rêve, au jeu désintéressé de la pensée. »

Vous aimez son univers? moi j'adoooore!

@+
 
 


jeudi 27 septembre 2018

Attitude.


J'adore ces petits instants qui n'appartiennent qu'au photographe, ceux où il réussit à capter une attitude, cet air naturel si difficile à avoir... elle révèle beaucoup de détails sans en avoir l'air.





Vous aimez?

@+

mercredi 26 septembre 2018

A public life ;)




"Everyone has three lives: a public life, a private life and a secret life."

Gabriel Garcia Marquez

@+

jeudi 20 septembre 2018

Un Pablo oui mais pas Picasso!


Vous connaissez le cubisme, ce mouvement décisif de l’histoire de l’art moderne? Héritant des recherches de Cézanne sur la création d’un espace pictural qui ne soit plus une simple imitation du réel, et des arts primitifs qui remettent en cause la tradition occidentale, le Cubisme bouleverse la notion de représentation dans l’art. Comme le dit John Golding, historien de l’art et spécialiste de ce mouvement, « le cubisme est un langage pictural absolument original, une façon d’aborder le monde totalement neuve, et une théorie esthétique conceptualisée. On comprend qu’il ait pu imprimer une nouvelle direction à toute la peinture moderne ».
On date traditionnellement les débuts du cubisme de la réalisation par Picasso des Demoiselles d'Avignon (1907) où le peintre remplaça les zones d'ombre par de grandes lignes parallèles.
Après avoir vu ce tableau dans l'atelier du peintre catalan, Braque s'engagea également dans la voie qu'ouvrait ce nouveau langage pictural, qui ne prit son nom qu'en 1908, sous la plume du journaliste Louis Vauxcelles.
Maintenant que vous avez les bases, nous pouvons aborder les choses sérieuses ;)
Je vous présente aujourd'hui un artiste moderne, qui a ressuscité ce mouvement tout en l'adaptant au savoir faire moderne, Pablo Lobato.
Après avoir fini ses études, cet illustrateur argentin de 40 ans s'est lancé dans le graphisme à travers des illustrations de personnalités du monde de la musique, de la politique ou du cinéma, entre caricature et détournement.


Un travail de portrait tout en polygones et aplats de couleurs. Mais quel talent il a pour caricaturer si justement les plus grands artistes de ce monde.
Les couleurs franches et les formes rigoureuses qui définissent son style sont choisies avec une précision chirurgicale de manière à rendre  reconnaissable au premier coup d’œil le portrait de chaque star ainsi traitée. Il a, par sa technique, déjà remixé les portraits de nombreuses vedettes telles que Georges Clooney, Bob Marley, Snoop  Dogg, Rolling Stones, Oasis, Rihanna, Madonna, David Duchovny, Red Hot Chili Peppers, Prince…




"Je ne pourrais représenter une femme dans toute sa beauté naturelle... Je n'ai pas l'habileté. Personne ne l'a. Je dois par conséquent créer une nouvelle sorte de beauté, la beauté qui m'apparaît en termes de volume, de ligne, de masse, de poids et, à travers cette beauté, j'interprète mon impression subjective", écrira Braque.

 
 

La culture pop a depuis toujours influencé le monde de l'art et de la création ! Une culture qui se caractérise avant tout par ses stars surmédiatisées du cinéma comme de la musique, qui n'ont pas échappées au coup de pinceau de l'artiste argentin.
A travers ses nombreuses créations, il a su croquer avec justesse les célébrités de la pop et du cinéma et cela en quelques traits et couleurs faisant ressortir toute la personnalité de ces mythiques personnages tels que Jack Nicholson ou Woody Allen, qui je l'avoue m'ont complètement scotchés!




Allé, je vous laisse savourer les quelques œuvres de cet artiste, elles sont belles et géniales ses caricatures! Ça parait si simple quand on les regarde comme ça, en fait c'est tout sauf facile: ce coup d’œil pour les détails propres à chaque être, et ensuite les caricaturer... un immense artiste ce Pablo. 




@+

dimanche 16 septembre 2018

S&Q • Août 2018



Quelques images tirées d’un magnifique  mariage organisé dans le cadre somptueux de la belle demeure familiale des parents de la mariée sur les hauteurs proche de Carjac en août dernier.  La cérémonie laïque ainsi que le cocktail et la soirée, absolument tout a été organisé sur place par la famille. Un week-end plein d’émotion et de rires dans une ambiance ultra chaleureuse et festive.  
Merci S&Q pour votre confiance et votre grande gentillesse.

@+

vendredi 14 septembre 2018

Qu'est-ce qu'elle a ma poire...?




J'adore mon horoscope cette semaine; il dit ceci: "La simplicité consiste à soustraire l’évidence pour ajouter ce qui a du sens”, écrit le webdesigner John Maeda. “La capacité de simplifier revient à éliminer le superflu pour faire parler le nécessaire”, assure l’artiste Hans Hofmann. “La simplicité élague l’accessoire pour révéler l’essence”, déclare quant à elle la blogueuse Cheo. Ces citations devraient te fournir de précieux indices, Lion, car voici que se présente à toi une occasion rêvée de cultiver ta propre version magistrale de la simplicité."

J'ai toujours pensé que pour atteindre le simple c'est toujours compliqué ou complexe ou les 2. En gros faire simple c'est pas facile. Méditez-le vous verrez...

@+
 

jeudi 13 septembre 2018

Camille ♥





En faisant un peu le tour des disques durs à la recherches de wedding's images pour renouveler mon site, je suis tombée par hasard sur une série que j'avais faite de ma sœur en 2012. Si je me rappelle bien, à l'époque (je ne sais pas pourquoi je dis "à l'époque"!), j'avais une lubie, je trouvais que Camille avait un je-ne-sais-quoi de Linda Evangelista: un type de visage particulier avec un regard de chat foudroyant, un magnétisme indéniable (c'est ça quand un mix prend on se retrouve avec une sœur à l'exotisme étonnant!). J'ai, en parallèle, toujours été fasciné par le monde de la mode (jeune figurez-vous que je voulais être mannequin! si si en plus c'était l'époque où Kate Moss avec son physique aux antipodes des canons classiques émergeait, j'avais toutes mes chances! LOL, on est con quand on est jeune...), et un jour je suis tombée sur une photo de Linda justement, ça a fait tilt et je me suis dit que j'allais essayer de faire poser ma sœur comme elle. Évidement, on était très loin des grands studios avec le matériel high tech les milliard de pinceaux des maquilleurs les fringues de créateurs bref... mais j'en n'ai pas démordu et on a fait cette séance. Le résultat était dur, faut dire qu'on y est allé un peu au feeling genre vraiment à l'arrache en fait, mais quelques images ont pu être exploitées, j'étais contente. A l'époque, je savais développer les photos mais avec le temps, la technique s'est affinée et aujourd'hui je pense que mon travail sur les images est devenu plus propre. Ma vision est en constante évolution, je ne suis jamais accro à un seul style, j'aime tout-rien et des fois les 2, je suis extrême et des fois classique au possible, et mon amour pour l'image me pousse à aller plus loin dans la recherche d'un esthétisme simplifié et beau. 
Je suis très noir et blanc pour toutes les images (y'a surement le fait que je n'ai pas une grande maîtrise du travail de la couleur aussi peut-être), et au final je l'ai traité avec des filtres colorés cette série... du coup le visage ressort avec d'avantage de douceur. Je sais que j'ai encore énormément de boulot, on n'a jamais fini de progresser... mais je suis fière d'elle: de ma sœur qui a dit oui à mes délires sans trop y penser (et qui continue de le faire), qui a supporté ma tétuosité (et qui continue de le faire), qui croit en moi depuis toujours et qui ne se rendra jamais compte du potentiel "de chien" qu'elle dégage! c'est fou ça, c'est moi qui voulait secrètement être mannequin et c'est elle qui envoie du bois sans le savoir... Personne n'est parfait(e)!
Merci Camille. 













@+

mercredi 12 septembre 2018

The lovers




"You deserve a lover who wants you disheveled, with everything and all the reasons that wake you up in a haste and the demons that won’t let you sleep.
You deserve a lover who makes you feel safe, who can consume this world whole if he walks hand in hand with you; someone who believes that his embraces are a perfect match with your skin.
You deserve a lover who wants to dance with you, who goes to paradise every time he looks into your eyes and never gets tired of studying your expressions.
You deserve a lover who listens when you sing, who supports you when you feel shame and respects your freedom; who flies with you and isn’t afraid to fall.
You deserve a lover who takes away the lies and brings you hope, coffee, and poetry..." Frida Kahlo

@+
 

mardi 11 septembre 2018

Vol en patrouille même pas la trouille!


Quand un père et son fils se retrouvent dans les airs pour un vol en patrouille et qu'ils s'amusent comme des gamins, moi je prend des photos d'un ULM... Un moment au sommet!


















@+