jeudi 17 mai 2018

Marie & Simon • Le 28 avril 2018




Samedi 28 avril direction Maubec et son petit village très très charmant pour la rencontre de Marie & Simon. Après qu'ils se soient découverts lui dans son smoking bleu et elle dans sa robe de mariée réalisée par une proche, nous sommes allés nous balader pour faire quelques photos de couple. Marie était tellement heureuse que c'était assez génial de la prendre en photo. Je crois n'avoir jamais photographié une fille manifestant autant de joie de vivre, de bonheur vrai. 
Nous nous sommes ensuite rendu au village de Faudoas pour les célébrations civiles et religieuses. Enfin nous sommes revenus à Maubec pour la suite et fin des festivités... 
Une journée riche spéciale et lumineuse rien que pour eux!
Merci Marie et Simon pour votre accueil des plus chaleureux votre grande gentillesse, merci aussi de m'avoir fait confiance. 

@+

"Bonjour Alice,

Un immense merci pour votre reportage! Nous avons tout bien reçu et nous sommes ravis! Nous n'avons pas encore réussi à regarder la totalité du reportage de la journée mais dans votre sélection et parmi celles que nous avons pu voir il y a effectivement des trésors. 😊

Merci encore pour tout, cela nous fait de très beaux souvenirs photos que nous prenons un grand plaisir à regarder et partager!

Bonne et belle journée à vous. Nous vous souhaitons un très bon été et nous n'hésiterons pas à vous recommander à des amis.

Marie et Simon"



jeudi 26 avril 2018

Natures mortes photographiques



Pourquoi ne pas se dire que l'ail et ses fines herbes pourraient aisément trôner en maître -en grand format je m'entend- sur les murs d'une cuisine. Une décoration moderne qui rappellerait que l'ail dans une cuisine est un élément essentiel aux multiples vertus.
Quelle prestance et ce réalisme qui saute à l'image... C'est qu'il en impose l'ail bombant la gousse par l'avant presque comme un torse fier. 



Une tomate traitée en noir et blanc très contrasté avec un reflet peut-être légèrement cuivré... Ce tirage lui donne une dimension précieuse, sensuelle et hors du temps à la fois. 
Transfigurer la forme ordinaire de la tomate pour mettre en valeur ses qualités plastiques, voilà ce qui m'a plu ici.



Pot pas tout à fait pourri... 



La moitié d'un poivron gisant flétri à souhait me tournant le dos presque comme un clochard se terrant face au poids de la vie. Finalement le traitement extrême de cette représentation d'un poivron sur le déclin le sublime paradoxalement et le fait tendre vers une forme d'abstraction et d'irréalité. 



Ce n'est qu'un citron vert, élément incontournable des fameux mojitos et autres compositions aussi délicieuses les une que les autres. Sa couleur transparait dans l'assiette autant que dans un bon breuvage, on sent on imagine on interprète même son odeur rien qu'à le voir. 
S'appliquer à rechercher une perfection formelle dans des objets simples induit une forme d'artificialité je crois. Un idéal éternel d'un sujet ici somme toute banal. 
Le bleu nuit et le vert citron vert sont deux couleurs qui se marient merveilleusement bien visiblement, je trouve que ça donne une note un peu masculine à la photographie.
J'adore!

@+

mercredi 18 avril 2018

"Everything begins with a story."


Vision quelque peu conceptuelle parfois mais surtout poétique, d'une balade au Lac du Der.














J'espère que ma vision vous aura inspiré un petit quelque chose ;)

@+

jeudi 12 avril 2018

Billet d'humeur




- Hey Janine, je sais que le vol t' donne bonne mine mais quand même -vas pas si vite j'ai le déjeuner qui pèse un peu sur l'estomac là!
- Déconnes pas Pétula les copines ont commencé le briefing depuis déjà 1/4 d'heure!

@+

jeudi 15 février 2018

Estelle.





" Ne jetez jamais les clichés qui paraissent détestables. C'est une source de poésie où le monde se transfigure en aspects bizarres et inquiets, révélateurs de figures inconnues sans pour cela jamais perdre autant sa réalité. » Rémi Duval.




@+
 

mercredi 14 février 2018

Mariés 2 enfants... Céline et Raphaël ♥♥♥♥





C'était en 2011, le 6 août exactement. Je me rendais vers Lyon pour immortaliser un de mes tous premiers mariages... c'était un couple extra Céline et Raphaël; ils étaient si gentils et tellement cool. Notre rencontre s'est faite le jour J chez eux directement; la météo n'a pas été glorieuse mais il y avait tellement d'amour que la grisaille du temps paraissait être un détail insignifiant à l'organisation de leur journée... La famille les amis étaient tous réunis pour célébrer ensemble un merveilleux mariage. On ne sait jamais trop ce que sont devenus les couples les années d'après, mais on souhaite que leur love reste éternel. 
C'était la première fois que derrière mon appareil, lors de l'échange des vœux, je me suis mise à dégouliner des yeux sans même n'avoir aucun moyen d’arrêter le déluge (si je me rappelle bien, la mère de Céline m'a filée discrètement un mouchoir pour essorer le trop-plein d'émotion que je n'avais pu retenir)... J'ai été très émue. Leurs discours leurs regards complices et tellement intenses, les silences parfaits entre les mots, leur amour sincère, difficile de résister je me rappelle à ce moment d'exception. Tout paraissait se dérouler si facilement que je me suis dit à ce moment là que photographier des gens heureux était un pur bonheur, que j'avais trouvé le job parfait et que j'avais beaucoup de chance... 

J'espère que vous allez bien et que vous êtes heureux, je vous souhaite une belle journée.

@+

lundi 5 février 2018

Vibrante Hong Kong // 2005























Je voulais partager ici quelques images jamais montrées de cette courte escale que nous avons faite à Hong Kong en 2005 et qui depuis me laisse ce petit je ne sais quoi de curieux et d'insatiable dans la mémoire. C'était la première fois que je mettais les pieds dans un pays asiatique. J'ai été submergé littéralement; apeurée dans les premières secondes car comme engloutie par cette fourmilière gigantesque; puis peu à peu fascinée. C'est vraiment difficile à décrire cette sensation qui nous envahit quand on atterrit au milieu de ce qui ne nous ait pas du tout familier, ce qui est différent, les repères se barrent et toi tu restes là coi et tu prends tout ce qui se présente à toi au fur et à mesure que ça se présente.
Moi après l'avoir connu j'ai aimé. J'ai aimé les couleurs, les odeurs parfois fortes parfois épicées parfois suaves, la trépidante vie et en même temps cette sérénité qui régnait en chaque être indépendamment... j'ai aimé cette immersion totale au milieu de leurs vies sans même qu'ils t'aient remarqué, j'ai aimé les espaces infiniment grands et étroits à la fois, les hauteurs des grattes-ciel modernes et des tours de logements complètement délabrées, j'ai aimé tout ce capharnaüm dans lequel tu apprends à évoluer et que tu finis par connaître et aimer arpenter... Ils sont différents de nous, mais vraiment, autant dans leur mode de vie leur physique que par l'esthétisme de leur ville, et je crois que cette diversité me plait beaucoup. 
Vous y avez été vous là-bas? ça vous a plu?

@+