jeudi 26 avril 2018

Natures mortes photographiques



Pourquoi ne pas se dire que l'ail et ses fines herbes pourraient aisément trôner en maître -en grand format je m'entend- sur les murs d'une cuisine. Une décoration moderne qui rappellerait que l'ail dans une cuisine est un élément essentiel aux multiples vertus.
Quelle prestance et ce réalisme qui saute à l'image... C'est qu'il en impose l'ail bombant la gousse par l'avant presque comme un torse fier. 



Une tomate traitée en noir et blanc très contrasté avec un reflet peut-être légèrement cuivré... Ce tirage lui donne une dimension précieuse, sensuelle et hors du temps à la fois. 
Transfigurer la forme ordinaire de la tomate pour mettre en valeur ses qualités plastiques, voilà ce qui m'a plu ici.



Pot pas tout à fait pourri... 



La moitié d'un poivron gisant flétri à souhait me tournant le dos presque comme un clochard se terrant face au poids de la vie. Finalement le traitement extrême de cette représentation d'un poivron sur le déclin le sublime paradoxalement et le fait tendre vers une forme d'abstraction et d'irréalité. 



Ce n'est qu'un citron vert, élément incontournable des fameux mojitos et autres compositions aussi délicieuses les une que les autres. Sa couleur transparait dans l'assiette autant que dans un bon breuvage, on sent on imagine on interprète même son odeur rien qu'à le voir. 
S'appliquer à rechercher une perfection formelle dans des objets simples induit une forme d'artificialité je crois. Un idéal éternel d'un sujet ici somme toute banal. 
Le bleu nuit et le vert citron vert sont deux couleurs qui se marient merveilleusement bien visiblement, je trouve que ça donne une note un peu masculine à la photographie.
J'adore!

@+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire