mercredi 31 mai 2017

On ne badine pas avec l’amour - Acte II, Scene 4

--


" Tous les hommes sont  menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées; le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux."

@+


2 commentaires:

  1. Ce que je sais de ces deux-là c'est que j'y étais ! Vue ma proximité géographque la cheffe opératrice m'avait embauché et je ne l'ai point regretté tant la fête était belle à l'unisson des épousés ; par contre, je ne connais point l'auteur de ce texte iconoclaste sachant la photographe est incapable de proférer de telles vilénies !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Alain, l'auteur de ce vieux texte est Alfred de Musset. Ceux sont les mariés eux-même qui ont choisi ce texte qu'ils ont placé au dos de leur album de mariage! si si
      C'était un mariage fantastique tu peux le dire, j'espère en avoir d'autres de cette même trempe.
      Bises

      Supprimer