mardi 20 octobre 2015

Analyse de mon métier...


Pour discuter avec l'article écrit par Pauline Auzou. Il y a une part de vrai dans ce qu'elle écrit et je suis d'accord avec le fait que les mariages évoluent et avec eux, les clichés dans tous les sens du terme. 




Certains mariés parlent de faire des photos un peu différentes, pas comme les autres figées avec des pauses classiques... alors les photographes eux aussi cherchent un renouveau dans leur domaine, il faut accrocher par les images, mais aussi raconter et il faut en même temps que ce soit beau! Et c'est là que les photojournalistes de mariage font leur entrée. Malgré la grande adaptation des photographes à se diversifier, à proposer des regards différents, un reportage spontané et résolument moderne, une forte propension de mariés tendent à rester, derrières leurs souhaits de photos exotiques, très conventionnels. 




Il n'y a aucune critique ici, juste un constat. Je pense que le rôle du photographe est double: de une, il faut immortaliser les moments solennels, le mariage a des normes qui ne dérogent pas aux codes, et de deux, il faut satisfaire son goût pour ce en quoi on croit et étonner les mariés avec des photos piquées au vif, vivantes, intimes... 




Je pense aussi que tous ces blogs d'inspirations qui ne cessent de pulluler sur la toiles, y sont aussi pour quelque chose dans ce désordre, et sont une grande incitation au calque... la plupart des gens cherchent des choses innovantes - spéciales - des trucs qui font fureur - elles n'en restent pas moins des références en fait, ainsi étalées sur le net, et finalement ce qui était à la base original ne l'est plus beaucoup... Les gens finissent par se cantonner la plupart du temps à reproduire les mêmes schémas - le même type de photos... On est encore accroché aux stéréotypes, même si lors d'un reportage on a glané quelques photos hors des sentiers battus





@+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire