mardi 27 août 2013

Summer escape — Instapics !

Je ne sais pas vous mais quand l'hiver sévit, la plage et le soleil sont mes 2 obsessions pour pouvoir passer cette période froide et terne plus ou moins en contrôle.



Peut-être est-ce la chaleur, le sable, l'été tout simplement mais il y a quelque chose qui se produit, et ces moments qui en découlent sont comme une sorte de gourmandise que l'on croque délicatement et lentement avec délectation. 








J'aime la simplicité de tout ce que cela représente, être ensemble. 


 J'aime regarder les familles qui fourmillent dans ces endroits où l'on se retrouve le temps de quelques semaines. J'aime les rires (moins les gosses qui chouinent et les parents qui ferment leurs écoutilles ou alors qui crient encore plus fort que leur progéniture ! ). J'aime les petites folies, les extravagances étudiées :) J'aime les jeux de plages, les raquettes notamment (parce que je ne suis pas mauvaise ;-).






  
C'est l'endroit idéal pour se fondre parmi les autres et lâcher prise en écoutant le ressac des petites vaguelettes faire le vide dans nos têtes.
Ça y est, les vacances sont terminées mais on a fait le plein de bons moments !




J'espère que vous aussi vous avez passé de chouettes moments! 

@+

Commentaires:
Nicole: Dommage , déjà fini , c'est toujours trop court les vacances , nous en avons encore de lointains souvenirs de la reprise du boulot !!!!

Bisous Nicole


Moi:Oui c'est fini. Mais c'est pour mieux repartir :) !!!

Bizzz
 


Alain:Il était du coin le fou chantant, né à Narbonne et qui fut le premier à faire danser la mer le long des golfes clairs, et oui, notre Maurice Chevalier, une institution à lui
seul qui a bien du en son temps faire trempette à deux pas de vos serviettes d'aujourd'hui ...

Lui a fait des chansons par centaines, et toi tu fais des photos par milliers, et j'aime bien les unes et beaucoup les autres.

L'Instagram est une autre façon de faire de la photo, cadrages approximatifs, spontanéous moments in the box, en toute discrétion et sans peur des grains de sable que cette put ... de
tramontane t'envoie dans la gueule pendant la moitié de tes vacances ! Plus sérieusement, j'aime ces instantanés auxquels le noir et blanc confère un charme presque désuet, une intemporalité qui
les classe hors des poncifs de la photo de vacances ; n'était-ce pas le moins que l'on pouvait attendre d'une photographe à la p(l)age ?
 


ERRARE HUMANUM EST  et cette fois l'ordinateur n'y est pour rien ! C'est évidemment de Charles Trenet qu'il s'agit et non de Maurice Chevalier,
deux artistes de la même génération il est vrai ... paix à leurs cendres !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire